L’aventure du Salon du Livre Équestre n’aurait pas vu le jour sans deux personnages clés : Jean-Louis Sauvat - cavalier, instructeur et artiste magnifique reconnu pour ses peintures et ses sculptures dans le monde entier - a été le premier à qui j’ai parlé de ce projet. Il m’a encouragé et donné le nom de celui qui m’a ouvert la porte de la littérature équestre : Jean-Louis Gouraud, hippophile convaincu, est à la fois éditeur, auteur, voyageur à cheval… Il avoue d’ailleurs dans une récente interview : « Chaque fois que j’aborde un cheval, j’ai un sourire aux lèvres et de la joie au cœur ». Cette joie il la fait partager à travers tous les livres qu’il nous propose dans les diverses collections qu’il dirige. Ceux qu’il écrit et ceux qu’il déniche partout où l’entraine sa curiosité.

Depuis la création d’ÉQUILIVRE - c’était en 2009 - j’ai eu le bonheur de rencontrer des auteurs de livres équestres de tous horizons. Tous ont répondu présent aux invitations à venir dédicacer leurs ouvrages sur les divers Salons du Livre Équestre et je tiens ici à les en remercier encore une fois de tout cœur. Ils sont plus de deux cents aujourd’hui à avoir participé à l’une ou l’autre édition du Salon du Livre Équestre avec ce bel enthousiasme qui emballe les visiteurs et fait vivre cette littérature qui se développe de plus en plus. Chaque année le nombre d’ouvrages publiés augmente, des romans aux beaux livres, en passant par les manuels d’histoire, les titres techniques, les méthodes, les biographies, les récits de voyage, la littérature jeunesse. La littérature équestre est riche tant l’histoire de l’homme et du cheval sont étroitement liées depuis 3500 ans avant J.C.

ÉQUILIVRE a pour but de participer avec modestie au rayonnement de la littérature équestre. Nous sommes en cela aidés également par les éditeurs qui sont de plus en plus nombreux à se rallier à l’aventure. Qu’ils en soient remerciés aussi, et plus particulièrement les éditions Belin et Vigot pour leur soutien dès l’origine.